retour

On est toujours l'étranger de quelqu'un. (Pauline Julien)