retour

Saint-Jean

Fête populaire au coeur de la nature

La belle fête

L'étoile qui tombit

- Pardieu la belle fête !

L'étoile qui tombit

Le cheval qui sautit

Le fleuve qui coulit

Ils m'ont donné à rire

Ils m'ont donné à rire

Bell'dame !

A rire et à chanter.

 

La branche qui cassit

- Pardieu la belle fête !

La branche qui cassit

Le cheval qui chutit

Le char qui se rompa

Le pont qui s'écroulit,

Ils m'ont point tant fait rire

Ils m'ont point tant fait rire

Bell'dame !

Tant rire que trembler.

 

La dame qui passit

- Pardieu la belle fête !

La dame qui passit

La main qui se tenda

Le baiser que je pris

M'ont donné à sourire

M'ont donné à sourire

Bell'dame !

Sourire et oublier.

 

Et  ceux qui s'en allit

- Pardieu la belle fête !

Et ceux qui s'en allit

Qui s'en allit à la fête

Et ceux qui s'endormit

Avant la fin de la fête

Ils m'ont donné à dire

A dire et à rien dire

Bell'dame !

Rien dire et puis pleurer.

 

A la Saint-Jean d'ici

- Pardieu la belle fête !

A la Saint-Jean d'ici

Comme j'étions venu

La tête et les pieds nus

Je m'en repartirai.

A la fête d'ici

J'étions venu pour rire

Bell'dame !

Et pour m'en retourner.

 

Jean Tardieu

 

C'est pendant la fin de la semaine la plus proche de la "vraie" date du milieu de l'été, le 24 juin, que l'on fête la grande fête de l'été qui a des origines obscures. Peut-être une très ancienne fête du solstice d'été.

 

En Suède: (Midsommar)Plusieurs jours avant, les citadins prennent la route et se dirigent en longues caravanes vers leurs maisons de campagne, les terrains de camping et les ports de plaisance. Ceux qui restent chez eux, se réunissent pour faire des jeux et des danses dans un grand pré des environs.

Au centre de toutes ces rencontres se dresse le mât fleuri, que l'on a décoré en commun de feuilles et de fleurs dans la journée.

L'après-midi est consacré à des jeux et des concours pour les enfants, des rondes et des chants traditionnels.

Un peu plus tard commencent les réjouissances des adultes. On se rassemble dans les jardins, sous la véranda et le menu est dicté par la tradition.

Bientôt, la musique invite à la danse. Les rythmes modernes des discothèques et restaurants se mêlent aux airs plus vieux de l'accordéon.

 

La Saint-Jean est fêtée aussi dans d'autres régions d'Europe. L'élément le plus spectaculaire de cette fête est généralement un grand feu en plein air. Il en était de même en Suède autrefois mais la nuit la plus claire de l'année n'est certainement pas le meilleur moment pour danser autour d'un feu.

 

 

 

Autrefois, les jeunes filles avaient coutume de cueillir en silence sept ou neuf espèces de fleurs pour en faire un bouquet à mettre sous leur oreiller la nuit de la Saint-Jean; elles devaient ainsi voir en rêves celui que le sort leur destinait. Désormais elles vont à la danse de Midsommar et choisissent elles-mêmes.

 

Au menu: des pommes de terre nouvelles bouillies à l'aneth, avec du hareng. Comme accompagnement, de la crème aigre, de la ciboulette hachée et du beurre frais.

Les boissons qui s'imposent sont la bière et l'eau-de-vie, et pour le dessert des fraises servies avec de la glace et de la crème chantilly.

 

(Tiré du livre: Fêtes et traditions en Suède de Jan-Öjvind Swahn )